vendredi 24 janvier 2014

Une case en moins d'Ellen Forney

J'ai feuilleté cet ouvrage dans une librairie et j'ai tout de suite été intriguée.

Une case en moins, La dépression, Michel-ange et moi est en quelque sorte un OVNI : ni un roman, ni une BD. La définition de récit graphique est bien adaptée.


4ème de couverture : 
A l'âge de trente ans, Ellen Forney apprend qu'elle est bipolaire. La dessinatrice enchaîne les périodes d'euphorie créatrice et les longs moments de dépression. Au début, Ellen est plutôt contente : elle va enfin pouvoir rejoindre le club des artistes fous, de Van Gogh à Michel-Ange. Las, elle déchante rapidement. Heureusement, Ellen va s'en sortir, grâce notamment à la pratique de son art. Une case en moins est le récit de cette guérison, entre les séances de psychothérapie, l'introspection et l'exercice de la bande dessinée.



Le sujet traité est sérieux : la vie d'Ellen avec sa maladie, ses traitements, l’alternance de ses phases d'euphorie et de dépression.

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre de 240 pages.
Les illustrations sont vraiment chouettes et le sujet est tellement bien traité.



Le petit maracon de critiques élogieuses est vraiment mérité.

Je vous conseille vraiment ce roman graphique en noir&blanc.

Vous avez déjà entendu parler de ce livre ? 
  Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire(s):

lalydo a dit…

Je ne connaissais, il faudrait que j'y jette un oeil, ça pourrait m'intéresser...

Enregistrer un commentaire