lundi 26 octobre 2015

Quelqu'un pour qui trembler - Gilles Legardinier

Je n'ai pas voulu attendre...
Je l'ai même acheté en précommande pour le recevoir rapidement...



J'ai terminé le dernier livre de Gilles Legardinier il y a quelques jours et il fallait que je vous en parle.

Il s'agit du tout dernier roman de ce que j'appelle la série des chats.
Je l'ai déjà dit ici, je n'aime pas ces couvertures mais je ne m'arrête pas à ça car le contenu vaut vraiment le détour.

Gilles Legardinier fait un carton à chacun de ces romans et cela est largement mérité vu les talents de l'auteur.

Au travers d'histoires simples et humaines , l'écrivain arrive à captiver ces lecteurs tout en simplicité.

Voyons un peu de quoi parle "Quelqu'un pour qui trembler" :  

"Pour soigner ceux que l'on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu'il apprend que la femme qu'il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n'importe quel inconnu. Est-il possible d'être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l'aide de ceux que le destin placera sur sa route."

Les ingrédients des autres romans sont là : Des personnages attachants regroupés dans un endroit presque en huit clôt, de l'humour, de l'émotion et bien sûr des chats pour faire écho à a couverture.

J'ai beaucoup aimé ce roman qui est presque une leçon de vie.
Les personnages sont si bien décrits qu'on les imagine prendre vie devant nous et on a l'impression de regarder un film.
Le parallèle en l'histoire de Thomas en Inde et les émotions de sa nouvelle vie est vraiment intéressant.
Finalement, quand je suis arrivée à la dernière page, j'étais triste de devant abandonner cette bande bien atypique.
Mais à la fois heureuse par les 429 pages de bonheur de ce livre. 

En effet, on ressort de cette lecture avec une forte émotion et reboostée de plein de bons sentiments.

J'ai été très émue par la note personnelle de Gilles Legardinier adressée à ses lecteurs et bien aimé l'idée du concours sur les premiers exemplaires numérotés permettant de gagner entre autre un diner avec l'auteur.  

Vous l'aurez compris, ce livre est un petit bijou et je vous conseille vivement de le lire pour passer un excellent moment avec Thomas et cie! 

D'ailleurs, peut être que vous l'avez déjà lu ? Qu'en avez vous pensé ?



 
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 22 octobre 2015

Souvenirs Estivaux

Alors que les températures chutent, que le chauffage est rallumé, il est bon de se réchauffer en regardant les photos de cet été...

Séquence souvenirs...





















Vous aurez peut être reconnu la Charente Maritime (tant adorée) et l'île de Ré et ensuite le Périgord.

Il n'y a plus qu'à organiser les prochaines (qui seront un grand bain de soleil en plein hiver...)

Et vous, vos prochaines vacances sont déjà décidées ? 
Quelle sera la destination ?





 
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 octobre 2015

La meilleure d'entre nous

En grande fan des émissions de concours culinaire et notamment celles spécialisées en pâtisserie, je ne pouvais que choisir d’acheter ce roman avant en avoir lu le résumé :

"Il existe de nombreuses raisons de cuisiner : pour nourrir, pour inventer, pour impressionner, pour atteindre une forme de perfection; Mais aussi pour répondre à une simple faim : celle d'aimer et d'être aimé". Kathleen Eaden, L'Art de la cuisine, 1966, Angleterre.
De nos jours, le concours pour élire la nouvelle Kathleen Eaden a commencé ! Elles sont quatre candidates en lice : d'abord Jenny, dont les enfants ont quitté le nid, puis Claire, qui a sacrifié ses rêves pour ceux de sa fille, Vicky aussi, qui lutte avec ses devoirs de mère, et enfin Karen, la parfaite Karen, bien déterminée à rester ... parfaite !"


475 pages de pur bonheur !

Dans ce ce roman, il n’est pas uniquement question de pâtisserie, mais tout autour du thème du concours, on apprend à connaitre les différents candidats : leurs vies, leurs problèmes, leurs rêves.

Ils en deviennent très attachants et on en oublie vite la simple idée de l’envie de connaitre le gagnant.

En toile de fond, il est également question de la vie de Kathleen Eaden, dont le gagnant est sensé « prendre sa place ».

On y découvre les angoisses de cette femme, sa difficulté à devenir mère…

Ce roman est un mélange d’émotions et d’humour qui est très addictif.

J’ai adoré !

Pour terminer une petite citation :
« N’oubliez pas : la pâtisserie est une preuve d’amour »
Kathleen Eaden, l’Art  de pâtisserie, 1966



  Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 15 octobre 2015

La mécanique du bonheur

La jolie découverte du jour est la boutique Etsy au nom poétique : La mécanique du bonheur.

Petite sélection des "illustrations faites avec amour" et adorables plush.

Cette affiche fox est parfaite pour une chambre d'enfant.


Vous commencez à me connaitre... Comment résister à ce chat trop mignon ?


Pat le Cupcake ou Lulu le Donuts seraient parfaits pour décorer la cuisine.



Ce nuage aux gouttes de cœur est très poétique...


Dans la famille des plush, il y a aussi le raccoon...


Vous aussi vous craquez pour cette douceur ? 


 
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 13 octobre 2015

L’accro du shopping à Hollywood

L'accro du shopping à Hollywood est (déjà) le 7ème roman des aventures de Becky.



Résumé : 
En s'installant avec sa famille à Los Angeles, Becky s'y voyait déjà : virées shopping avec Victoria Beckham, pauses détox avec Gwyneth Paltrow, play-dates de sa fille Minnie avec les petits Brangelina... Et puis le rêve ultime : devenir styliste pour ses nouvelles amies les stars. Mais pas si simple de se faire une place sur la A-list quand on n'entre pas dans du triple 0, qu'on ne jure que par le breakfast saucisses-bacon et que la seule star de l'école de Minnie est le hamster mascotte. Quant à ses dons de styliste, disons que Becky les exerce surtout sur elle-même. Heureusement, quand tout espoir semble perdu, notre Accro du shopping a toujours plus d'un tour dans ses sacs. Notamment ce superbe sac vintage qui pourrait bien lui ouvrir les portes de la gloire. Ou celles de l'enfer... Car au pays des stars, les apparences sont souvent trompeuses et cette pauvre Becky va comprendre à ses dépens que derrière les paillettes règne un monde sans pitié...

L’accro du shopping a bercé mon adolescence et je ne voulais pas passer à côté de ce nouveau livre…

Et oui, j’étais curieuse de découvrir ce qui allait se passer dans la vie de la plus dingo de shopping. Becky est devenue presque réelle à mes yeux au fil des livres et film…

Cette fois, Becky s’installe à Los Angeles avec sa famille et rêve de succès en devant personnal shopper de star. Vous vous en douterez, rien ne se passe comme prévu.
Elle touche du doigt le succès mais comme toujours tout fini par déraper.

Ce roman est très divertissant, sans grande surprise par rapport aux précédents.

J’ai été déçue par la fin qui n’en est pas vraiment une car il s’agit plutôt d’une amorce du prochain roman.
Il me faudra donc attendre (encore) un peu pour la suite…

Et vous, Accro de l’accro du shopping ? ou pas du tout ?



  Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 12 octobre 2015

Le Dominique, le Brunch par L'impertinente

Depuis quelques mois, ma nouvelle adresse préférée à Lille est le chouette salon de thé L'impertinente situé à deux pas du parc Jean Baptiste Lebas et de la porte de Paris.


Ce lieu n'est pas un salon de thé ordinaire car figurez vous que c'est aussi un poney club !

Ici, on vient pour se détendre dans ce "mouchoir de poche" tenus par le coupe de maîtres des lieux aussi gourmand que blagueurs Marine et Alexandre. 
(Marine aux fourneaux et Alexandre aux blagues !)
(pourquoi ne pas inverser les rôles un jour pour voir ?) 

Chez l'Impertinente, on ne peut pas être déçu*. 
* A part s'il n'y a plus de place ou si tous les gâtals ont déjà été mangés par d'autres gourmands (notamment leur gâteau signature le shortbread millionnaire qui est une véritable tuerie).



Quand on entre, la maison de métal alias la cuisine nous en met plein les yeux..mais tout le reste de la déco est pensé au détail près dans un but : faire de ce salon de thé & épicerie locale, un lieu le plus cosy possible et que l'on s'y sente comme chez soi.



Depuis son ouverture, L'impertinente connait un succès on ne peut plus mérité.



La com' au ton très décalé est parfaite et pour le Dominique (le brunch) mensuel, la réservation a été de la pure folie.

Les 60 places pour les 3 services (dont un Slunch à 18H) se sont arrachées en - tenez vous bien - 47 secondes - via des MP Facebook !!!!

J'ai eu la chance d'avoir 2 places (de justesse) !

Pour ceux qui vont devoir attendre le mois prochain, préparez vous à saliver avec ce qui va suivre...

En arrivant hier midi, avec les autres convives du premier service nous avons découvert les tables joliment dressées avec la partie sucrée. 



Au menu : pain, brioche, scone, salade de fruits (avec une crème de confiture de lait à tomber par terre), pâte à tartiner maison (plus qu'approuvée par Monsieur qui n'en a pas laissé une miette), confiture de lait plus que délicieuse, confiture abricot cannelle, beurre fermier, jus de fruit local, boisson chaude. 




Pour la partie salée : poulet mariné enroulé dans des corn-flakes, purée maison au jus de thé, salade de mâche, betterave, cresson et poire avec une sauce tartare maison aux cornichons. 



Chez l'impertinente, tout ce qui n'est pas fait maison est local.

Au fond de la salle, les portraits des fournisseurs sont là pour nous le prouver.
Je suis très sensible à cette démarche.

C'est vraiment top d'avoir des produits d'excellente Qualité et sélectionnés dans la région.  



Pour terminer ce brunch, nous n'avons pas décidé d'opter pour les gâtals à emporter et les avons dégustés de suite (gourmands un jour...gourmands toujours!)

Moelleux amandier pour Monsieur et Moelleux banane spéculoos pour moi. 



Pour résumer ce Dominique : Tout était parfait. 
Nous nous sommes régalés du début à la fin et avons été obligés d'enlever discrètement le bouton de notre jean tellement nous étions repus !!


9 Boulevard Papin à Lille
(si vous y allez, surtout gardez moi une place)




 
Rendez-vous sur Hellocoton !